Les stages de pilotage représentent des moments de plaisir dont on se sert pour vivre la passion et booster son adrénaline. Il existe des entreprises spécialistes dans le domaine. Celles-ci offrent des circuits avec l’assistance de moniteurs agréés et avec des voitures dernier cri. Etes vous aussi passionnées par le pilotage, ses techniques et la sensation extrême qu’il procure ? Pourquoi ne pas rêver grand et penser à créer sa propre boite de stages de pilotage ? 

Quelques questions à se poser avant de se lancer dans l’aventure

  • Faut-il obligatoirement des moniteurs agréés pour accompagner le client sur route ou sur circuit ?

Et oui ! Vous serez amenés à former votre personnel et à vous former vous-même avant de passer à la création de l’entreprise. Si vous n’avez pas de certificat, chercher des formations certifiantes pour marquer le début de l’aventure.

  • Quelle assurance de voiture choisir ?

On vous conseille une assurance tous risques avec franchise réduite. C’est un investissement énorme mais vu le risque de l’activité, il vaut son coût à long terme.

  • Quelle marque de voiture choisir ?

Il est recommandé de commencer par une bonne marque sans trop en faire. Les très grandes marques sont à prévoir plus tard. Commencez tout petit en vue de voir votre affaire progresser. Parmi les voitures populaires dans les stages de pilotage (sur route en particulier) on trouve la F430 et la Gallardo. On vous propose Audi R8 pour le démarrage.

Quelles sont les formalités administratives à suivre pour créer son entreprise ?

Bien qu’il s’agisse d’une activité particulière, les papiers administratifs à préparer avant de déposer une demande de Kbis sont les suivants:  

1.      Rédaction des statuts de l’entreprise

Cette étape suit directement le choix du type de l’entreprise. Une fois vous décidez de la structure juridique de votre future boite, vous pouvez passer à la rédaction des statuts. Soit vous les rédigez vous-même ou vous confiez la rédaction à un spécialiste. Ce document rassemble toutes les informations relatives à l’activité et à la structure de l’entreprise (Une description détaillée de l’entreprise, les associés, le statut, l’adresse du siège…)

2.       Etats des actes

Ce document doit comprendre tous les engagements de la future entreprise, à savoir le dépôt des fonds, les contrats et les compromis…

3.      La déclaration de non condamnation

Il s’agit d’un papier qui prouve que le gérant de l’entreprise n’est pas interdit de pratiquer une activité de direction ou d’administration.

4.      Attestation de dépôt des fonds

Il est obligatoire de déposer son capital social à la banque. Qu’il s’agisse d’une somme d’argent ou d’un bien matériel, le capital social doit être déclaré et déposé quelle que soit sa valeur.

5.      Publier une annonce légale

Arrivée là, toute entreprise doit être publiquement annoncée dans un article de journal officiel.

Tous ces papiers rassemblés, il ne reste plus que remplir le formulaire du CFE pour demander la création de son entreprise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here